Download Espace et temps : La cité aristotélicienne de la Politique by Sylvie Vilatte PDF

By Sylvie Vilatte

Show description

Read or Download Espace et temps : La cité aristotélicienne de la Politique (Annales littéraires de l'Université de Besançon) PDF

Similar foreign language study & reference books

Finiteness: Theoretical and Empirical Foundations

This booklet explores the character of finiteness, one among most typically used notions in descriptive and theoretical linguistics yet most likely one of many least understood. students representing a number of theoretical positions search to elucidate what it truly is and to set up its usefulness and boundaries. In doing so that they exhibit cross-linguistically legitimate correlations among topic licensing, topic contract, demanding, syntactic opacity, and self sufficient clausehood; convey how those homes are linked to finiteness; and speak about what this implies for the content material of the class.

Motorbuch Verlag Das waren die deutschen Kampfflieger-Asse 1939-1945

Das Temperament pr#228;gt den Charakter. Nie kam dies deutlicher zum Ausdruck als in den verschiedensten Einsatzm#246;glichkeiten des Fliegers im Zweiten Weltkrieg. »Die Bomber hatten eine vom Jagdflieger verschiedene Einstellung«, schreibt Werner Baumbach #252;ber den Typ des Kampffliegers. »Die artwork ihres Einsatzes #252;ber weite Strecken, in das Hinterland des Feindes, #252;ber See, bei Schlechtwetter und bei Nacht, der geschlossene Angriff im Verbandsflug, #252;berhaupt die Eigenschaften des langsameren Bomberfluges, all das bestimmt das Gesicht des Kampffliegers, der #228;u#223;erlich ruhiger, ausdauernder, gesetzter (in der Jagdfliegersprache: »sturer«) erschien.

Additional info for Espace et temps : La cité aristotélicienne de la Politique (Annales littéraires de l'Université de Besançon)

Example text

87. HERODOTE, V, 66 et s. ; ARISTOTE, A. , XXet s. 88. ARISTOTE, A. P. , XXI, 4. 89.

On aimerait savoir justement où se placent les ethnè dans l'oikoumène. Si Aristote est laconique sur cette forme d'organisation en ce passage de la Politique, il n'en reste pas moins que l'eth nos peut fort bien dans l'esprit du philosophe concerner les Grecs ou les barbaresêê. Dans le second cas, la royauté barbare sur l'ethnos n'est probablement pas un état définitif, comme on l'a vu pour l'esclave, mais peut constituer une étape vers l'hellénisation sous forme de cité. En effet, une remarque s'impose: Aristote donne une image réductrice de l'ethnos en l'associant uniquement à la royauté.

Comme le Ciel, la cité constitue un tout englobant des parties hiérarchisées. Dans ce passage du livre I, si Aristote délaisse la notion de l'encerclement des terres civiques par les frontières, image combien concrète d'une des composantes de la notion de cité, c'est qu'il ne s'attache pas ici à ce qu'il appelle la 'cause matérielle', mais plutôt à la 'cause formelle' de la cité. Or celle-ci, notion qualitative, nécessite une expression abstraite. Une métaphore géométrique convient bien pour rendre la 'cause formelle', celle qui exprime au mieux que l'espace de la cité naturelle est qualitatif, puisqu'il révèle des relations humaines de solidarité (espace horizontal) et de hiérarchie par procession (espace vertical), il s'agit de la sphère, figure de géométrie dans l'espace.

Download PDF sample

Rated 4.05 of 5 – based on 26 votes