Download Platon et l'Europe: Seminaire prive du semestre d'ete 1973 by Jan Patocka PDF

By Jan Patocka

Show description

Read Online or Download Platon et l'Europe: Seminaire prive du semestre d'ete 1973 (La Nuit surveillee) PDF

Similar foreign language study & reference books

Finiteness: Theoretical and Empirical Foundations

This e-book explores the character of finiteness, considered one of most ordinarily used notions in descriptive and theoretical linguistics yet probably one of many least understood. students representing various theoretical positions search to elucidate what it really is and to set up its usefulness and boundaries. In doing so that they show cross-linguistically legitimate correlations among topic licensing, topic contract, demanding, syntactic opacity, and autonomous clausehood; convey how those homes are linked to finiteness; and speak about what this implies for the content material of the class.

Motorbuch Verlag Das waren die deutschen Kampfflieger-Asse 1939-1945

Das Temperament pr#228;gt den Charakter. Nie kam dies deutlicher zum Ausdruck als in den verschiedensten Einsatzm#246;glichkeiten des Fliegers im Zweiten Weltkrieg. »Die Bomber hatten eine vom Jagdflieger verschiedene Einstellung«, schreibt Werner Baumbach #252;ber den Typ des Kampffliegers. »Die paintings ihres Einsatzes #252;ber weite Strecken, in das Hinterland des Feindes, #252;ber See, bei Schlechtwetter und bei Nacht, der geschlossene Angriff im Verbandsflug, #252;berhaupt die Eigenschaften des langsameren Bomberfluges, all das bestimmt das Gesicht des Kampffliegers, der #228;u#223;erlich ruhiger, ausdauernder, gesetzter (in der Jagdfliegersprache: »sturer«) erschien.

Extra info for Platon et l'Europe: Seminaire prive du semestre d'ete 1973 (La Nuit surveillee)

Sample text

Tous ces mythes ont un même sens: l'homme est un être de vérité et la vérité est pour lui une malédiction. Pourquoi? Parce qu'elle fait apparaître sa précarité, sa position dans un univers qui a la prépondérance sur lui. Bien sûr, dans le mythe, tout cela n'est pas objectivé, il n'y a pas de conscience qui ressemble à celle dont nous a dotés la pensée scientifique rigoureuse dirigée sur le monde objectif et sa signification. Il n'y a rien de tout cela, mais le problème n'en est pas moins présent.

L'homme est exposé en tant qu'il est l'être qui possède un savoir sur cette dualité, l'être qui, seul parmi tous les êtres au monde, seul hormis les dieux, sait ce qui fait sa spécificité à l'égard de tout le reste; pour cet être, pour l'homme, le monde est dévoilé, présent à découvert. Tous les mythes ont leur point de départ en la dualité qui fait que cette présence à découvert est pour l'homme simultanément une malédiction. Toutes les choses sont et sont en bon ordre, il n'y a en elles aucun schisme, aucune résistance au fait d'être, car il n'y a en elles ni résistance ni non-résistance, mais simplement, de notre point de vue, un accord tacite.

Il est vrai que cette force est proche et qu'elle tient maintenant, à l'instant présent. Mais est-ce cela qui est prépondérant, est-ce cela, l'élément victorieux? Ou bien n'est-ce qu'un état provisoire? C'est là une chose qui n'est pas dévoilée dans ce monde présent à découvert ! Elle est présente comme problème, comme une question terrible à laquelle nous sommes continuellement confrontés. La grand-mère commence à prier dès son réveil, c'est-à-dire que cette dualité est toujours présente à son esprit, c'est elle qui constitue l'élément de sa vie.

Download PDF sample

Rated 4.98 of 5 – based on 38 votes